Annonces

Renforcement de la sécurité alimentaire: Le PAPSA révise son PTBA

Le présidium du Comité de pilotage modif2

Le Comité de pilotage du Projet d’Amélioration de la Productivité Agricole et de la Sécurité Alimentaire (PAPSA), a tenu le vendredi 27 juillet 2018 à Tenkodogo, sa première session extraordinaire de l’année 2018. L’objectif de cette rencontre était de faire le bilan des activités du semestre écoulé et d’adopter le Plan de Travail et de Budget Annuel (PTBA) 2018 révisé. La session a été présidée par le Secrétaire Général du ministère des Ressources Animales et Halieutiques, Charles Luanga Ouédraogo.

 

 

Le vendredi 27 juillet 2018, au cours de son comité de pilotage extraordinaire, le Projet d’Amélioration de la Productivité Agricole et de la Sécurité Alimentaire (PAPSA) a adopté un nouveau Programme de Travail et de Budget Annuel (PTBA). Cette session fait suite à la prorogation de la clôture du PAPSA au 29 novembre 2019 ayant conduit à une révision du PBTA. Le nouveau budget du projet se chiffre à 10 915 444 905 francs CFA contre 7 921 805 705 initialement prévus. Soit une hausse de 37,79%.

La principale source de financement reste la Banque Mondiale. 57% du budget sont destinés à la composante « Amélioration de la Production Vivrière », contre 27% pour la composante « Amélioration de la Disponibilité des Produits Alimentaires » et 20% pour la composante « Développement Institutionnel et Renforcement de Capacités ». Selon la Coordonnatrice nationale du projet, Séraphine Sawadogo, « cette situation s’explique par le poids des activités d’embouche bovine et ovine, des études relatives aux travaux d’aménagement de périmètres irrigués, des travaux de construction et de réhabilitation des stations piscicoles de Yakouta et Bazèga, des travaux de réhabilitation de pistes forestières et des acquisitions des intrants».

Au cours de cette session, le projet a présenté le rapport d’activités du premier semestre 2018. Selon ce rapport, le nombre de bénéficiaires directs des actions du PAPSA est passé de 750 mille à 770 mille. Dans le domaine de l’élevage, la quantité de lait collectée dans les centres de collecte et les unités de transformation de lait a atteint 830 998 litres. Le Secrétaire Général du ministère des Ressources Animales et Halieutiques, Charles Luanga Ouédraogo, président de la session, a félicité le PAPSA et la Banque Mondiale, principale bailleur de fonds du projet, pour ces résultats atteints.

Plus tôt, la veille du comité de pilotage, une délégation du PAPSA s’est entretenue avec les bénéficiaires de la région du Centre-Est sur la conduite des activités d’embouche mises en œuvre par le projet, dans la région. Ensemble, ils ont dressé le bilan des activités et échangé sur des propositions d’amélioration des résultats. Le PAPSA a été lancé en 2010 et vise à atténuer la vulnérabilité des populations rurales tout en leur offrant des possibilités d’autosuffisance alimentaire et de création de revenus.

AGENDA

 

Novembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

PARTENAIRES

WEBMAIL