Annonces

Mot de la Coordinatrice

L’année 2015 a été marquée par plusieurs défis à relever. La volonté des plus hautes autorités du Burkina Faso et la synergie au sein de l’équipe du projet en strict collaboration avec les structures de mise en œuvre ont été un tremplin pour les résultats obtenus. Le Projet d’Amélioration de la Productivité agricole et de la Sécurité Alimentaire (PAPSA) est à sa sixième année d’exécution. Le financement initial a été bouclé le 31 décembre 2014. L’obtention du financement additionnel, dont je salue l’opportunité permet aujourd’hui de mettre à l’échelle les activités du financement initial qui ont enregistré du succès auprès des bénéficiaires et de prendre en compte certains volets manquants à l’accomplissement d’une sécurité alimentaire durable tels que la production halieutique, l’agriculture irriguée, l’embouche bovine et ovine, l’auto production de l’aliment bétail, le renforcement de la lutte anti braconnage.

Cette première année du financement additionnel avec toute sa coloration a permis d’obtenir un taux d’exécution physique de 73,81% et un taux d’exécution financière de 59,88%. Je voudrais reconnaître en ces taux les efforts de tous les acteurs qui se sont constitués depuis les producteurs en passant par les structures de mise en œuvre jusqu’aux autorités étatiques et leur partenaire technique et financier. L’année 2016 qui fait ses premiers pas est projetée pour l’accomplissement des activités inachevées de l’année écoulée et l’exécution des activités qui lui étaient dédiées.

Je sollicite de tout le dispositif un rôle de veille, d’engagement collectif et de communication pour une assurance du succès du programme de travail et du budget annuel 2016 qui est d’environ 18 000 000 000 FCFA.

Je saisis cette opportunité pour remercier Messieurs ILBOUDO Sambo Pierre, Point Focal du PAPSA au Bureau National des Chambres Régionales d’Agriculture et SAWADOGO Prosper, Point Focal du PAPSA au sein du Ministère de l’Environnement de l’Economie Verte et du Changement Climatique, tous deux admis à la retraite. Je souhaite la bienvenue au sein de l’équipe de leurs remplaçants respectifs : Messieurs COULIBALY Mamadou et BELEMSOBGO Urbain.

Je pense aussi à tous les prestataires privés, aux institutions de recherche, aux Instituts internationaux, aux ONG, aux Associations, aux projets et programmes qui ont œuvré au côté du PAPSA pour des résultats meilleurs. Nous devrons, dans ce contexte de changement climatique réfléchir à trouver des méthodes d’exécution holistique et qui renforcent au mieux la résilience des petits producteurs aux différents aléas induits par leurs effets.

Que par le PAPSA, les Petits Producteurs grandissent !

Gisèle TAPSOBA / MARE

Ingénieur Agronome

Coordonnatrice Nationale

 

AGENDA

 

Novembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

PARTENAIRES

WEBMAIL